Editos

Il faudrait multiplier les écoles, les chaires, les bibliothèques, les musées, les théâtres, les librairies. Il faudrait multiplier les maisons d’études pour les enfants, les maisons de lecture pour les hommes, tous les établissements, tous les asiles où l’on médite, où l’on s’instruit, où l’on se recueille, où l’on apprend quelque chose, où l’on devient meilleur, en un mot, il faudrait faire pénétrer de toutes parts la lumière dans l’esprit du peuple, car c’est par les ténèbres qu’on le perd.
Victor Hugo (1848 - Extrait discours à l’Assemblée nationale)

Une nouvelle saison pour le Théâtre de l’Archipel, la sixième et la dernière signée Doménec Reixach, reparti vivre à Barcelone, mission accomplie. Une nouvelle page va s’écrire avec l’arrivée de Borja Sitjà qui, après le Théâtre de l’Odéon, le Grec festival, le Théâtre Romea, entre autres, s’installe aux commandes de ce bel établissement.
Cette programmation a été élaborée avec la complicité des artistes, de l’équipe de la scène nationale et de ses partenaires. Cette synergie permet de construire, avec gourmandise, excitation et impatience, un parcours au sein de la variété des arts de la scène. Le moment est venu de le partager avec vous, de le soumettre à votre curiosité, à vos envies de voyage et de rencontre avec le spectacle vivant dans la multiplicité de ses formes.
Un projet culturel est toujours « politique » au sens de la relation aux citoyens. Ainsi, nous menons, avec l’équipe, un travail sans relâche en termes de médiation à destination de tous les publics. C’est la partie la moins visible du travail mené mais un domaine totalement passionnant. Cette saison qui s’achève a vu plus de 24 000 jeunes fréquenter nos espaces et/ou rencontrer les artistes en vadrouille au sein des lieux d’enseignements, des lieux socio-éducatifs ou encore en milieu hospitalier ou carcéral. Les artistes sont créateurs de rencontres et d’ouverture au monde. Nous avons besoin de leur impertinence et de leurs interrogations pour grandir. Vous avez été plus de 80 000 à fréquenter le Théâtre. Et nous vous en remercions vivement. Le Théâtre de l’Archipel inscrit Perpignan dans le réseau des villes qui rayonnent par leur offre culturelle. Mais pas seulement. Un lieu de culture tel que le TDA participe à la compréhension du monde, au partage d’émotions, à la réflexion, au rire et aux larmes, à la curiosité. Il n’est pas vain de rappeler, en ces temps troublés, ô combien l’art est le rempart à toutes les barbaries, à toutes les terreurs. Offrir aux citoyens, toutes générations confondues, des capacités de curiosité, d’attention à l’autre, à d’autres cultures pour que se forgent de nouvelles solidarités. Voilà ce que nous souhaitons partager avec vous.


Jackie Surjus-Collet
Directrice Générale par intérim jusqu'en juin 2016
Directrice Adjointe du Théâtre de l'Archipel

Nous avons le plaisir de vous annoncer que M. Borja Sitjà vient d’être nommé Directeur Général de l’EPCC Théâtre de l’Archipel, par le Conseil d’Administration de notre structure.
Après avoir mené une longue carrière en Europe (Séville, Madrid, Venise, Barcelone…) et notamment en France (Théâtre de l’Odéon, La Villette, Festival d’Avignon) Borja Sitjà a récemment dirigé le festival GREC de Barcelone de 2000 à 2006, puis l’Institut Ramon Llull de 2006 à 2010. Il occupe depuis 2013 le poste de directeur du théâtre Romea de Barcelone. M. Sitjà prendra ses fonctions à la direction du Théâtre de l’Archipel le 1er juin 2016, et Jackie Surjus-Collet, actuellement Directrice Adjointe, assurera le poste de Directrice Générale par intérim.

le vaisseau amiral “L’Archipel ” tient le cap !
Malgré le gros temps, les restrictions budgétaires qui frappent les partenaires publics, le lourd contexte économique de nos mécènes et le pouvoir d’achat en berne de nos spectateurs, malgré cette météo inquiétante, notre Théâtre tient le cap !
Vers tous les horizons des arts vivants, poussés par tous les courants de la création, accueillant des résidences ambitieuses, l’équipage sous la direction rigoureuse de Domènec Reixach (c’était sa dernière programmation) et de Jackie Surjus-Collet a su trouver une route efficace entre l’exigence culturelle faite de découvertes et la recherche de publics très larges notamment en direction de la jeunesse.
Oui, je le répète une année encore : le Théâtre de l’Archipel tient ses promesses avec une programmation 2016-17 inventive, diverse, contemporaine et surtout ouverte à tous les publics quelques soient les âges, les revenus ou les sensibilités culturelles.
Oui, je le répète à l’attention des esprits tristes : le Théâtre de l’Archipel, symbole de modernité et d’ambition culturelle, est un investissement plus que jamais nécessaire en temps de crise car il construit le vivre-ensemble, la notoriété, la fierté, et l’esprit de fraternité de notre belle Cité catalane.


Jean Paul Alduy
Président de l’EPCC Théâtre de l’Archipel

Un cap est franchi pour le Théâtre de l’Archipel qui entre dans sa 6ème saison. En tant que Maire de Perpignan et Président de Perpignan Méditerranée Métropole, je suis particulièrement fier de voir à quel point cette structure culturelle est devenue une référence pour notre territoire et a su trouver sa place sur le plan national.
Au-delà des nombreux concerts, spectacles, pièces, ballets… proposés tout au long de la saison, le Théâtre est un véritable laboratoire artistique, un lieu d’émulation ouvert à tous les artistes mais également à tous les publics. Multipliant les rencontres, les répétitions ouvertes, les ateliers, les résidences d’artistes…, le Théâtre se donne pour objectif premier d’ouvrir la proposition culturelle au plus grand nombre et il y parvient brillamment.
Parce que la culture est le socle de toute société, il est essentiel qu’elle soit accessible à tous. André Malraux disait « La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert », à nous alors de nous l’approprier et quoi de mieux qu’un archipel artistique pour y parvenir.
Belle saison à toutes et à tous !


Jean-Marc PuJol
Maire de Perpignan,
Président de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération

Dernière née des scènes nationales en Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées, le Théâtre de l’Archipel affiche de nouvelles et très hautes ambitions pour cette saison 2016-2017. La programmation allie des propositions artistiques à la fois exigeantes et fédératrices pour rallier un public encore plus large.
Nous tenons à réaffirmer tout notre soutien à l’équipe de l’Archipel qui participe à l’équilibre de l’aménagement culturel du territoire régional et à l’égal accès pour tous à la culture. Cela correspond tout à fait à l’axe majeur de la politique culturelle de la Région : favoriser l’accès de tous ses habitants à la culture, sous toutes ses formes. Je tiens par ailleurs à souhaiter une chaleureuse bienvenue à Borja Sitjà, nouveau directeur du Théâtre de l’Archipel, désigné à l’unanimité en décembre dernier.
Théâtre, danse, concerts… Je souhaite à toutes et à tous une très belle saison 2016-2017, riche en émotions et en belles découvertes.


Carole Delga
Ancienne ministre
Président de la Région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées

Les politiques culturelles publiques nécessitent aujourd’hui de s’affirmer plus que jamais dans cette période où le nouveau périmètre territorial vient d’être redéfini. Le Théâtre de l’Archipel, scène nationale de Perpignan, joue pleinement son rôle fédérateur autour de la création contemporaine en région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées et a, en quelques années, montré combien ce défi collectif était nécessaire.
Domènec Reixach a su poser les fondements et préserver la mémoire du formidable réseau des scènes nationales au cours des six saisons qu’il a élaboré. En assurant l’intérim à la direction générale, Jackie Surjus-Collet, directrice adjointe, a accompli et réussi parfaitement la mission de poursuivre et d’ancrer le patient travail d’aménagement culturel du territoire dans un esprit d’ouverture aux oeuvres et à la création contemporaine et d’écoute constante des publics qui le fréquentent.
Aujourd’hui, Borjà Sitjà prend la direction générale de ce beau navire. Nous ne pouvons que nous réjouir de sa volonté de poursuivre toutes les facettes de ce projet culturel sur l’axe Nîmes-Toulouse et Perpignan-Barcelone.
Le Théâtre de l’Archipel démontre qu’il sait se projeter en permanence vers l’avenir avec la plus grande ouverture aux publics, et dans le plus grand respect des oeuvres et des artistes


Laurent Roturier
Directeur régional des affaires culturelles Languedoc Roussillon/ Midi-Pyrénées