Théâtre Angelus Novus AntiFaust de Sylvain Creuzevault

  • Jeudi 20 Avril
  • Vendredi 21 Avril

Ensemble Pygmalion tarif B - Zone 1 Le Grenat 3h45 entracte inclus Coup de Coeur Création 2016 Ciné Concert - La Naissance du Cinéma Muet

Faust, personnage populaire en allemagne depuis plus de cinq siècles, a intrigué et intéressé de nombreuses générations d’auteurs, de musiciens et de peintres. soupçonné de sorcellerie, on dit de lui qu’il avait vendu son âme au diable… sylvain Creuzevault se penche à son tour sur le mythe en prenant le contre-pied, celui d’un anti-Faust.

Le jeune metteur en scène souhaite porter au plateau ce mythe du savoir universel et malheureusement trompeur. Il se demande ce que devient le mythe de Faust dans une société totalitaire marchande qui fait du savoir un pouvoir et une solitude souvent aussi. Il met en lumière une société où la rationalité scientifique, capable d’éclairer les ombres antérieurement sources de mythes, semble actuellement incapable de procéder à leur désactivation, à leur dissolution. Dans le mythe originel, le pacte permet à Faust de devenir tout ce qu’il n’est pas. Sylvain Creuzevault lui le renverse : le capital faustien nous impose de ne rester que ce que nous sommes. C’est au travers de trois destins croisés, d’hommes et de femmes de pouvoir dans notre société du XXIème siècle qu’il place son intrigue.
Il s’agira donc d’un Faust contre son propre mythe, une sorte d’AntiFaust, dont le titre qualifie son démon, un nouvel ange, Angelus Novus.

 

Complicité avec le TDA

Le théâtre de Sylvain Creuzevault réinvite le « politique » sur les planches. Sans langue de bois, liberté joyeuse sinon iconoclaste, il nous avait déjà présenté en 2015 Le Capital et son singe, un spectacle grave, joyeux et irrévérencieux.

 

La presse en parle

De spectacle en spectacle, Sylvain Creuzevault et ses acteurs questionnent ces moments de l’Histoire et de la vie où le groupe prime sur l’individu, où l’Histoire nait d’une assemblée d’hommes et de femmes. C’est un théâtre qui met au coeur de son propos la démocratie en actes. Et c’est passionnant. RUE 69

mise en scène
Sylvain Creuzevault
avec Antoine Cegarra, Éric Charon, Pierre Devérines, Evelyne Didi, Lionel Dray, Servane Ducorps, Michèle Goddet, Arthur Igual, Frédéric Noaille, Amandine Pudlo, Alyzée Soudet
musicale orifinale Pierre-Yves Macé
régie générale et son Michaël Schaller
scénographie Jean-Baptiste Bellon
lumière Nathalie Perrier
régie lumière et vidéo Gaëtan Veber
masques Loïc Nébréda
costumes Gwendoline Bouget

peinture Camille Courier de Méré
production et diffusion Élodie Régibier

 

Production Le Singe. Coproduction La Colline – théâtre national, Festival d’Automne à Paris, Théâtre national de Strasbourg, MC2 : Grenoble, Théâtre Dijon-Bourgogne, Printemps des Comédiens, La Filature – scène nationale de Mulhouse, Le Quai - Nouveau Théâtre d’Angers, La Comédie de Valence. Le projet est soutenu par la Direction générale de la création artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. Avec la participation artistique du Jeune théâtre national. Avec le soutien de La Fonderie au Mans.

Le spectacle sera créé le 23 septembre 2016 au Théâtre national de Strasbourg.

 

Billetterie en ligne N’hésitez jamais à contacter la billetterie au 04 68 62 62 00 :
- Pour vérifier la disponibilité même si la vente en ligne annonce complet.
- Pour vérifier si vous pouvez obtenir un autre choix de siège
- Pour acheter une place à un tarif autre que Plein Tarif

Séances
Jeudi 20 Avril 20H30
Vendredi 21 Avril 19H00

Programme de salle

#Théâtre