Metteur en scène
Compagnie La Grande Mêlée | Montpellier

Bruno Geslin est un créateur qui s’inspire de romans, d’enquêtes, d’interviews. Il mélange les langages scéniques et utilise son théâtre pour croiser des gens, leur raconter des choses. Metteur en scène du désir et de l’entremêlement entre Eros et Thanatos, Bruno Geslin aime signer des portraits introspectifs et amoureux d’artistes peu ordinaires. En 2015, l’Archipel a accueilli Bruno Geslin et La Grande Mêlée pour une résidence suivie de la création de Chroma, puis à nouveau en mars
2020.

Ce qu’il nous dit de son travail

« On ne peut pas parler d’oeuvre pour moi, je suis en travail, j’essaie de construire un chemin, ce n’est pas un spectacle puis un spectacle, mais ce serait bien prétentieux de parler d’œuvre. Et puis ce qui est intéressant avec le théâtre c’est que c’est écrire sur du sable, il y a cette chose-là qui est de l’ordre de l’éphémère. Un spectacle finit par chasser l’autre et c’est très bien comme ça, c’est écologique.»

Bruno Geslin

Ce qui nous touche dans son œuvre

Ces spectacles qui sont faits sans penser à rien, par nécessité, sans complaisance, avec les entrailles et le cœur et avec beaucoup d’honnêteté. Ils sortent souvent d’un cri pour arriver à un endroit très  profond et caché de l’être humain, du spectateur, cet endroit que Federico Garcia Lorca appelle « los centros » (les centres). Cet endroit est dangereux, il touche du fragile, du vrai et parfois même de l’indicible.

Borja Sitjà

Voir aussi