Lilly Wood & The Prick

Most Anything

 Des tempos qui se jouent des variations, des mélodies entêtantes et une recherche sonore qui n’en exclut pas moins une évidente accessibilité pop. Après un silence de six (interminables) années, Lilly Wood & The Prick revient en force.
Il a fallu quelques saisons pour se retrouver et décider, à l’été 2019, de s’isoler en Vendée pour travailler sur de nouvelles chansons. Banco : non seulement l’alchimie artistique entre Nili et Benjamin existe toujours, mais les deux musiciens ont également mûri. Tous deux ont besoin de libérer leur parole et de remonter aux sources de Lilly Wood & The Prick : un patchwork d’influences alliant sans complexe l’organique et l’électronique. Eux qui n’ont jamais filé complètement droit ne veulent pas tricher avec les musiques qui les font vibrer. Alors, ils laissent s’exprimer leur passif musical adolescent : Shola Ama et le R’n’B nineties pour la voix, Fleetwood Mac pour la conception mystique de la pop, Lenny Kravitz pour les guitares funky, les Red Hot Chili Peppers pour les rythmiques elliptiques...
En résulte Most Anything, un album épatant de contrastes, qui réussit à partir dans toutes les directions en suivant son propre chemin stylistique.

Infos pratiques


Tarif 27€ / Réduit 24,30€