Cendrillon

Malandain Ballet Biarritz

15 ET 16 mars - Le Grenat — danse

ACHETEZ VOS PLACES

Thierry Malandain qui avait créé une Cendrillon sur la musique de Jules Massenet, n’a pas pour habitude la relecture d’œuvres, mais il franchit le pas, et de quelle manière, pour une version extrêmement élégante d’une Cendrillon qui a troqué sa pantoufle de vair pour un escarpin à talon aiguille. Le chorégraphe a pris du plaisir à provoquer le nôtre et ça se sent, ça se voit, sur le parquet comme dans la salle.

Réservez vos places !

mars
ven 15
sam 16

L’ancien pensionnaire de l’Opéra de Paris ne s’est jamais départi de la rigueur et de l’exigence de la vénérable maison. Avec cette Cendrillon très personnelle il continue son œuvre chorégraphique, à la fois respectueux de ceux qui l’ont précédé et ne cédant rien à sa propre vision du conte. Dans des nuances de gris parcourues de noir et de blanc, Thierry Malandain fait de Cendrillon une étoile, une danseuse étoile. Maniant les effets burlesques avec autant d’élégance que les scènes romantiques, le chorégraphe signe une pièce graphique et esthétique, aux lignes pures, aux mouvements fluides et enlevés, à la scénographie classieuse et au décor symbolique. Sur scène, vingt danseurs virtuoses dont on oublie la technique pour ne ressentir que la beauté et l’expressivité.

Dans la presse

Le public vibre lorsque sonnent les douze coups de minuit, scellant la fin du bal. Sur scène, dans une séquence à la tension théâtrale, les secondes s’enfuient une à une, au grand désarroi du prince qui cherche en vain à retenir le temps. Irrévérence, drame et sentiments… Malandain mêle avec bonheur les ingrédients du conte et convoque en chaque spectateur quelque chose de l’esprit d’enfance. LACROIX.FR

Dans la lignée des grandes chorégraphies de Cendrillon, celle créée en 1948 par Frederik Ashton ou celle mise en scène en 1986 par Rudolf Noureev, le parti pris de Thierry Malandain trace une voie ni trop agressive ni trop burlesque. Quant à son écriture, dessinée, fluide et inventive sur de solides bases classiques, elle souffle un vent de légèreté et de fraîcheur qui fait planer Cendrillon. LA SCÈNE

Infos pratiques

durée : 1h20 entracte inclus

Tarifs de 14,40 à 36 €

Distribution

chorégraphie Thierry Malandain
musique Sergueï Prokofiev
direction de production, conception lumière Jean-Claude Asquié
décor et costumes Jorge Gallardo
Ballet pour 20 danseurs

Production

coproduction Opéra Royal de Versailles - Château de Versailles, Orquesta Sinfónica de Euskadi, Chaillot - Théâtre National de la Danse, Opéra de Reims, Teatro Victoria Eugenia de San Sebastián, Estate Teatrale Veronese, Lugano in Scena, Teatro Mayor de Bogotá, Arteven – Regione de Veneto, Teatros del Canal de Madrid, Théâtre Olympia d’Arcachon, Espace Jéliote – Scène Conventionnée CCPO d’Oloron Sainte-Marie, Malandain Ballet Biarritz. Créé le 3 juin 2013 au Kursaal de San Sebastián. Première française le 7 juin 2013 à l’Opéra Royal du Château de Versailles, avec l’Orchestre Symphonique d’Euskadi, sous la direction de Josep Caballé-Domenech.

Voir aussi