L'Italienne à Alger

Opéra Nomade | Gioacchino Rossini

29 mars - Le Grenat — Opéra

ACHETEZ VOS PLACES

Le Centre lyrique Clermont-Auvergne et Opéra Nomade sont de retour à l’Archipel pour l’opéra bouffe de Gioacchino Rossini. Une œuvre loufoque et déjantée en deux actes qui convient parfaitement au metteur en scène Pierre Thirion-Vallet et au directeur musical Amaury Du Closel qui nous avaient enchantés avec Tosca et La Duchesse de Gérolstein.

Réservez vos places !

mars
dim 29

16:30

La belle Italienne c’est Isabella. Elle est éprise de l’esclave Lindoro et convoitée par le bey d’Alger Mustafà, qui envisage de se séparer de sa femme Elvira en la mettant dans les bras de Lindoro. Mais la belle est osée et rusée, elle enlève son  amant à la barbe du bey qui doit retourner au bercail. Le comique et la légèreté de l’opéra bouffe sont en place avec ce livret d’Angelo Anelli. Une comédie féministe que Stendhal qualifiait de folie organisée et complète. Rossini offre aux voix d’être habiles et volubiles, la contralto et le ténor brillent dans des duos d’amour, toutes les tessitures ont des moments de virtuosité comme dans l’incroyable final du premier acte. Pierre Thirion-Vallet a voulu de l’outrance, des couleurs, des formes et du jeu, il s’est inspiré de la commedia dell’arte et du cinéma muet pour cet emballement musical et scénique resitué sur le tournage d’un film des années cinquante.

Infos pratiques

 Opéra chanté en italien, surtitré en français

Durée 2h40 entracte compris
Tarifs de 18 à 45 €

Rencontre introductive "opéra" : 29 mars | espace panoramique
Entrée libre sur réservation : rp@theatredelarchipel.org / 04 68 62 62 18

Distribution

Direction musicale Amaury Du Closel
Mise en scène Pierre Thirion-Vallet
Création du décor Frank Aracil
Création des costumes Véronique Henriot
Orchestre Les Métamorphoses

Isabella, contralto Maria Ostroukhova
Lindoro ténor Joseph Kauzman
Taddeo baryton Rémi Ortega
Mustafà basse Eugenio Di Lieto
Elvira soprano Sophie Boyer
Zulma mezzosoprano Anne-Lise Polchlopek
Haly basse Florian Bisbrouck
Chœur d’hommes François Lilamand

Production

coproduction Centre lyrique Clermont-Auvergne / Opéra Nomade 2019